Comment fonctionne un stérilet ?
Outre la contraception, le stérilet peut servir au traitement d'une inflammation, d’un myome ou de l’endométriose.

Comment fonctionne un stérilet ?

On appelle stérilet ou dispositif intra-utérin (DIU), un petit appareil qui empêche le spermatozoïde de se déplacer dans l’utérus, qui réduit la durée de vie de l’ovule et qui empêche l’ovule fécondé de se fixer sur la paroi de l’utérus. Il s’agit de l’une des méthodes contraceptives les plus utilisées par les femmes dans le monde entier, en raison de sa grande efficacité, de ses effets secondaires moindres et de son caractère réversible.

Qu’est-ce qu’un stérilet ?

Le stérilet est un petit dispositif en plastique auquel sont ajoutés des progestatifs ou des éléments en cuivre. Il est introduit dans la cavité utérine pour une contraception à long terme. Sa tâche principale est d’empêcher l’œuf fécondé de se fixer à la paroi de l’utérus.

Dispositif intra-utérin
Outre la contraception, le stérilet peut servir au traitement d’une inflammation, d’un myome ou de l’endométriose.

Avec les DIU contenant un progestatif, les spermatozoïdes perdent leur capacité à se déplacer dans le col de l’utérus et l’ovule ne pénètre pas dans la trompe de Fallope, ce qui exclut la fécondation. Le cuivre, présent dans le dispositif, est préjudiciable à la fois à l’ovule et aux spermatozoïdes. Comparé à la pilule contraceptive, le stérilet s’avère une méthode de contraception sûre et plus efficace pour empêcher temporairement une grossesse.

Cet appareil n’est pas seulement utilisé comme méthode contraceptive. Les stérilets hormonaux ont un effet thérapeutique. Le mécanisme d’action de tels dispositifs est la libération cyclique d’hormones, qui aide à réduire l’inflammation. Les DIU hormonaux sont également utilisé pour le traitement du myome utérin et de l’endométriose.

Le stérilet peut également servir de contraception d’urgence. On peut l’insérer dans l’utérus pour prévenir une grossesse après un rapport sexuel non protégé ou après l’utilisation infructueuse d’un préservatif.

Quels sont les différents types de stérilets ?

La contraception intra-utérine est réalisée à l’aide de différents types de dispositifs. On en distingue au moins 4 principalement.  

Le stérilet inerte de la première génération était fait de plastique pur. Aujourd’hui, il n’est pratiquement plus utilisé en raison de sa faible efficacité.

Le stérilet au cuivre est un modèle qui contient du cuivre. Il est capable de modifier la composition du mucus cervical, ce qui empêche le passage des spermatozoïdes. En outre, le cuivre ne permet pas à l’œuf de se fixer sur la paroi de l’utérus.

La version en argent a le même principe d’action que le modèle au cuivre. Les stérilets contenant des hormones (progestérone) suppriment l’ovulation, empêchent l’implantation des œufs et détruisent les spermatozoïdes, qui pénètre quotidiennement dans l’utérus. Il réduit le développement de maladies inflammatoires du système reproducteur.

Les modèles à l’or sont très coûteux, mais ont une plus grande fiabilité de protection. Ils ne produisent d’oxydation et les risques de rejet de l’appareil sont moindres. Ils peuvent servir jusqu’à 10 ans.

Mécanisme d’action

La fonction du stérilet est d’empêcher la rencontre de l’ovule et du spermatozoïde. Le progestatif libéré par les stérilets contenant des hormones agit principalement en épaississant le mucus cervical, empêchant ainsi les spermatozoïdes d’atteindre les trompes de Fallope. Ces dispositifs peuvent également empêcher l’ovulation, mais cette action est partielle

Le stérilet réduit l’activité des spermatozoïdes ou entraîne leur mort dans l’utérus. Le cuivre augmente l’effet spermatotoxique et renforce l’activité des macrophages qui absorbent les spermatozoïdes dans l’utérus. En cas de fécondation, les contraceptifs intra-utérins ont un effet abortif. Le stérilet empêche l’implantation d’un ovule dans la paroi utérine. Les DIU contenant un progestatif affectent la capacité du sperme à passer à travers le col de l’utérus. Cette catégorie empêche également l’ovulation.

Les stérilets au cuivre libèrent des ions cuivre, toxiques pour les spermatozoïdes. Ils provoquent également la production d’un liquide contenant des globules blancs, des ions de cuivre, des enzymes et des prostaglandines, qui sont tous toxiques pour les spermatozoïdes. La très grande efficacité des stérilets de cette catégorie s’explique par le fait qu’ils peuvent également empêcher l’implantation du blastocyste.

L’efficacité contraceptive des contraceptifs intra-utérins atteint 92 à 98%. Les DIU hormonaux peuvent agir durant 2 ans, tandis que ceux à base de cuivre peuvent rester jusqu’à 5 ans dans l’utérus.

Quel est le moment approprié pour utiliser un stérilet ?

Le contraceptif intra-utérin peut être administré n’importe quel jour du cycle menstruel, en s’assurant qu’il n’y a pas de grossesse en cours. Cependant, il est plus opportun de le faire 4 à 8 jours après le début des règles. Il peut être administré immédiatement après un avortement ou 2 à 3 mois après un accouchement par voie basse. Après une césarienne, il faut attendre 5 à 6 mois.

Dans les 7 à 10 jours suivant l’introduction d’un dispositif intra-utérin, il est recommandé de limiter les efforts physiques, de ne pas prendre de bains chauds, de laxatifs et d’éviter toute relation sexuelle.

Laisser un commentaire

Fermer le menu